L’avantage du bonheur

 dans Mobilisation et engagement des employés

Je suis en train de lire The Happiness Advantage, ou l’avantage du bonheur, de Shawn Achor. Un incontournable si vous vous intéressez au sujet du bonheur (et qui ne s’y intéresse pas ;)). L’auteur apporte une réflexion fort intéressante. Il nous rappelle que, toute notre vie, on nous répète la même chose : travaillez fort, performez à des hauts niveaux, et le succès viendra; et lorsque le succès sera là, alors vous serez heureux. Donc, selon la croyance populaire, le bonheur est causé par le succès. Le succès apporte inévitablement le bonheur.

Or, des centaines de recherches prouvent exactement… le contraire… Les gens qui ont du succès sont effectivement heureux (pour la plupart), mais bien que les 2 facteurs soient corrélés, ce n’est pas nécessairement le 1er qui cause le 2e. Selon ces études, c’est plutôt l’inverse : soyez heureux d’abord, et le succès viendra ensuite!

LE BONHEUR CHEZ LES SOEURS

Des chercheurs ont analysé le journal intime de 180 religieuses de la School Sisters of Notre-Dame, toutes nées avant 1917. Ils ont catalogué chaque émotion positive à travers les écrits de chaque soeur tout au long de sa vie. Ils cherchaient à savoir si le niveau de positivité de ces soeurs à 20 ans pouvait prédire comment le reste de leur vie se déroulerait. Et bien, il semble que oui! Les religieuses qui écrivaient le plus de contenu positif dans leur journal ont vécu en moyenne 10 ans de plus. À 85 ans, 90 % du quartile des Soeurs les plus positives étaient encore en vie, contre seulement 34 % des religieuses les moins positives.

Est-ce que le niveau de bonheur aurait aussi des impacts positifs sur notre santé? Il semble bien que oui!

LE BONHEUR ET LA GRIPPE

Dans une autre étude, les participants répondaient à un questionnaire visant à mesure leur niveau de bonheur. Puis, on leur a injecté le virus de la grippe. Vous me voyez venir maintenant, n’est-ce pas? Et oui, une semaine plus tard, les participants qui avaient un plus grand niveau de bonheur au départ, avaient combattu le virus de façon beaucoup plus efficace, et avaient réellement et objectivement été moins sujets aux symptômes de la toux, de la congestion et de l’inflammation des voies respiratoires.

LE BONHEUR ET L’INTELLIGENCE?

Les émotions négatives, comme la peur, nous ont été fort utiles au cours de notre évolution. Effectivement, quand on se retrouvait devant un lion, la peur produisait des éléments chimiques dans notre corps pour nous aider à fuir, ou à nous battre. La peur, comme toutes les autres émotions négatives, réduit le spectre de nos pensées et de nos actions. Pensez à des moments ou vous avez ressenti une vive colère. Vous ne pensez qu’à ça. Votre cerveau focus uniquement sur cette situation qui a provoqué cette colère. Tout le reste devient non-existant.

Et c’est exactement le contraire avec les émotions positives. Ces dernières génèrent d’autres substances chimiques dans notre corps : de la dopamine et de la sérotonine qui, non seulement nous font sentir bien, mais qui donnent aussi un « boost » à nos fonctions cérébrales. Les émotions positives élargissent en fait le cercle de nos possibilités. Elles nous permettent de traiter plus d’informations à la seconde, nous rendent plus créatifs, nous permettent de voir plus de solutions, plus d’opportunités.

Une étude récente à l’Université de Toronto a réuni 2 groupes de participants. Les membres du premier groupe ont été délibérément mis dans un état d’esprit positif, et l’autre, dans un état d’esprit négatif. Puis, on leur a montré une série d’images. Le groupe positif a mémorisé significativement plus d’éléments de chaque image que le groupe négatif.

WHAT’S IN IT FOR ME ? »

En tant qu’entrepreneur, dirigeant d’entreprise ou gestionnaire, vous vous dites peut-être : d’accord, mais qu’elles sont les répercussions sur mon entreprise. C’est très simple : des employés heureux, c’estpayant!

Une étude a démontré que les employés moins heureux prenaient en moyenne 15 jours de congé de plus par année que leurs collègues plus heureux. Les employés heureux quittent moins leur employeur, ce qui diminue l’attrition, et donc diminue les coûts d’embauche.

Mais, selon moi, la raison principale qui explique pourquoi vous serez toujours gagnant avec une équipe formée de gens heureux est la suivante : les gens heureux sont plus créatifs, ont plus de solutions, voient, et saisissent plus d’opportunités que les autres. Et ça, pour un dirigeant d’entreprise, ça vaut de l’or en barre :).

Si le livre The Happiness Advantage vous intéresse, voici un petit vidéo qui en résume la prémisse.

Altrum Reconnaissance
Altrum Reconnaissance offre des outils et des programmes qui stimulent l’engagement et la mobilisation des employés afin de cultiver la performance de l’organisation. --- Altrum Recognition offers tools and programs that foster employee engagement and mobilization to cultivate organizational performance.
D'autres billets qui pourraient vous intéresser

Entrez votre recherche et appuyer sur la touche Retour