5 conseils pour vous aider à devenir un bon leader

 dans Gestion et performance organisationnelle

Comment être un bon leader au travail

Quand nous pensons au leadership, on imagine souvent le stéréotype d’un général d’armée, avec une voix autoritaire, un esprit décisif et une aura charismatique. Peut-être pensez-vous à Gordon Gekko de «Wall Street» ou à Miranda Priestly dans «Le diable s’habille en Prada». Hollywood a-t-il peint un tableau précis du bon leadership ou les personnages nous ont-ils influencés pour faire des suppositions non fondées? Nous devons creuser plus profondément pour découvrir ce qu’il faut pour être un bon leader dans le monde de l’entreprise, et comment vous pouvez apprendre à être un grand leader et engager votre équipe au maximum.

  1. Les gentils finissent en premier

Des études ont montré que les dirigeants perçus comme «gentils» obtiennent de meilleurs résultats en tant que gestionnaires. La raison principale est la confiance; les employés ressentent une plus grande confiance, une plus grande loyauté et sont plus inspirés par une personne chaleureuse et gentille par rapport à une personne rigide et axée sur les compétences. D’un point de vue biologique, c’est parfaitement logique. Notre cerveau est à l’écoute des menaces (qu’il s’agisse d’un lion déchaîné ou d’un boss déchaîné), donc la réactivité de notre cerveau au stress est considérablement réduite lorsque nous observons des comportements aimables. Être un bon patron augmente non seulement votre statut social, mais contribue également à atténuer le niveau de stress de vos employés. C’est un gagnant-gagnant!

Comment vous pouvez devenir un leader plus compatissant:

  • Travaillez sur vos compétences émotives: Plus précisément, sur vos compétences de reconnaissance des employés. Vous pouvez participer au programme Orange pour apprendre comment devenir un expert en reconnaissance et obtenir des idées concrètes qui feront la différence pour votre équipe. Dire merci de différentes manières est souvent négligé, mais tellement important pour l’engagement et le bien-être des employés.
  • Donnez l’exemple et démontrez des comportements de citoyens modernes: si vous prenez un café avec votre équipe, payez également pour la prochaine personne dans la file. Si vous remarquez qu’un employé a du mal à respecter une date limite, offrez-lui de rester et aidez-le à terminer avec lui. Ces petits gestes de gentillesse seront remarqués et contribueront à votre leadership.

Un conseil: C’est possible d’être trop gentil. Assurez-vous d’agir avec authenticité et utilisez des stratégies pour empêcher les autres de profiter de vous. Le bon équilibre est la clé!

  1. Diriger avec intégrité

La base pour devenir un grand leader est de gagner la confiance de votre équipe. Avec la bienveillance, l’intégrité joue un rôle clé dans un leadership efficace. Selon une étude de Robert Half Management Resources, 75% des travailleurs ont cité l’intégrité comme l’un des traits de leadership les plus essentiels. Cela signifie être juste et honnête, donner du crédit là où il est dû, prendre la responsabilitée pour ses erreurs, avoir des conversations difficiles mais nécessaires et faire ce qu’il faut – malgré le fait que cela puisse être inconfortable ou impopulaire.

Mettre l’intégrité en pratique:

  • Donner et rechercher des commentaires honnêtes: l’authenticité avec laquelle vous fournissez et recevez ces commentaires est un élément constitutif de l’intégrité. Lorsque vous donnez des commentaires, assurez-vous de commencer avec une intention noble. Encadrez la conversation, partagez des observations spécifiques et leurs effets, faites preuve de prudence et discutez des alternatives (le cas échéant). Ensuite, regardez à l’intérieur et demandez à l’extérieur! Demandez à vos employés, à votre responsable et / ou à votre réseau comment ils vous perçoivent et demandez-vous comment vous pouvez vous améliorer. Restez ouvert et posez des questions. Cet acte de vulnérabilité et d’ouverture d’esprit augmente non seulement votre conscience de soi, mais il ouvre également la porte aux autres.
  • Admettez vos erreurs: il est probable que vous ayez de grandes attentes evers vous-même dans votre nouveau rôle de gestionnaire. Si vous avez obtenu ce poste, c’est qu’il doit y avoir une raison! Vous avez peut-être l’intention d’établir vos compétences en tant que leader et de gagner le respect de votre équipe. Dans tous ces efforts, souvenez-vous … les dirigeants sont humains aussi! Et cela signifie que vous ferez des erreurs. Alors enlevez votre armure. Utilisez les échecs ou les erreurs comme une chance de reconnaître, de modéliser la responsabilité et de l’utiliser comme une opportunité d’apprentissage (et d’enseignement). Lorsque nous pouvons nous remettre de nos erreurs, admettre que nous nous sommes trompés ou même rire de nous-mêmes, nous montrons aux autres qu’ils peuvent faire de même. Lorsque les gens savent que d ‘«échouer» n’est pas la fin du monde, ils sont plus susceptibles de proposer de nouvelles idées et d’ouvrir la voie à l’innovation.
  1. Connaissez vos gens

Disons que vous dirigez l’équipe de vente de votre entreprise. Vos employés peuvent avoir beaucoup en commun – peut-être qu’ils aiment tous les interactions humaines et l’exaltation de gagner un nouveau client. Il est facile de supposer que les membres d’une même équipe ont besoin des mêmes choses. Après tout, ils voulaient tous ce travail, non? Pas exactement. Chacun de vos employés vous demandera de les comprendre et d’adapter votre style pour correspondre au leur. Nous ne disons pas que vous devriez perdre votre personnalité et votre saveur dans le processus, l’idée est plutôt de faire des ajustements mineurs dans votre approche et votre communication pour être mieux compris.

Comment être un leader efficace … pour tous

  • Pensez aux tests de personnalité: chez Altrum, nous utilisons l’indice prédictif (PI index). Cependant, il existe de nombreuses options simples et gratuites en ligne comme le test des 16 personnalités. Informez-vous pour comprendre lequel serait le plus bénéfique pour vous. Comprendre plus profondément les membres de votre équipe vous donnera des outils supplémentaires pour vous adapter, ce qui nous amène à …
  • Adaptez votre style de coaching à différents styles d’apprentissage: apprenant visuel? Allumez votre webcam et partagez l’écran si vous expliquez quelque chose via Zoom. Si la personne apprend en faisant? Mettez en place un environnement de test dans lequel ils peuvent essayer les fonctionalités d’un nouvel outil. Assurez-vous de proposer différentes méthodes d’apprentissage à vos collaborateurs – organiser une réunion avec une présentation PowerPoint comme support peut ne fonctionner que pour une fraction de votre équipe.

Bien gérer consiste à responsabiliser, et non avoir du pouvoir sur les autres. Il s’agit d’évaluer et de s’adapter constamment à votre environnement afin que les contributions, les besoins et les styles uniques de chaque employé puissent émerger. Votre succès en tant que gestionnaire dépendra grandement de votre capacité à le faire.

  1. Célébrer les victoires et reconnaître les contributions

Qu’il s’agisse de grandes ou de petites réalisations, vous constaterez que l’ajout de reconnaissance et de célébration à vos pratiques de gestion fera une grande différence dans votre équipe, et sur l’ensemble de votre organisation. Therese Amabil de la Harvard Business School a découvert grâce à ses recherches que «les petites victoires peuvent donner aux gens un énorme coup de pouce émotionnel et peuvent vraiment augmenter leur niveau de motivation intrinsèque pour ce qu’ils font et conduire à la créativité.» Célébrer les petites victoires = un coup de pouce émotionnel + augmentation de la motivation + augmentation de la créativité. Un 3-en-1 que vous pouvez et devez exploiter!

Comment être un bon leader qui favorise la célébration et la reconnaissance:

  • Utilisez une plateforme de reconnaissance sociale: les bureaux modernes prennent de nombreuses formes. Avec le travail à distance, les espaces de bureau partagés, les formules hybrides et les nombreuses exceptions que nous faisons pour améliorer l’équilibre travail-vie personnelle des employés, un outil Web est la voie à suivre pour encourager la reconnaissance entre pairs. Une plateforme de reconnaissance sociale comme Enkourage permet à votre équipe de se reconnaître, de commenter et d’aimer les reconnaissances données aux autres.
  • Utilisez des récompenses pour célébrer: vous n’avez pas besoin d’acheter une bouteille de champagne pour chaque objectif atteint. Les récompenses peuvent être bon marché et très efficaces! Chez Altrum, nous le faisons via Enkourage. Les gestionnaires ont le pouvoir d’attribuer des points pour reconnaitre le bon travail ou des résultats exceptionnels. Ces points s’accumulent, et finalement l’employé en a assez pour réclamer un cadeau ou une carte-cadeau! Ce système permet une reconnaissance spontanée, il permet une grande flexibilité et autonomie aux gestionnaires, et il est apprécié des employés!
  • Communiquez au sein de votre entreprise: celui-ci est facile. Lorsque votre équipe fait quelque chose de bien, rendez-le visible! Envoyez un mail à tous, affichez-le sur le panneau d’affichage de votre réception, rédigez une note sur Enkourage, publiez-le dans votre newsletter interne … les options sont infinies! Le but est de reconnaitre les personnes qui font avancer les choses pour votre entreprise. Avertissement: assurez-vous que les personnes reconnues bénéficient d’une reconnaissance publique. Certains de vos employés préfèrent peut-être garder la célébration discrète.
  1. Montrer au lieu de dire

Lorsque vous et votre équipe avez une longue liste de responsabilités et peu de temps pour les accomplir, il est tentant d’emprunter le chemin le plus rapide pour les mener à bien. Marie, appelle le client et dis-leur X, Y et Z. Phillippe, fais A; B et C ne fonctionneront pas. Boom, problèmes résolus. Mais pour combien de temps? Bien qu’il y aura certainement des moments où il sera nécessaire d’intervenir et de donner des ordres, vous donnerez à votre équipe les moyens de performer à un niveau supérieur à l’avenir, de s’approprier leur travail ET d’être plus engagée si vous prenez également le temps d’enseigner.

Un bon leader est un excellent coach:

  • Évaluer: est-ce le moment de résoudre, de conseiller ou d’enseigner? Dans le livre Co-Active Coaching, les auteurs / experts en coaching conseillent aux managers de prendre le temps de répondre à ces questions lorsqu’un employé vient à vous avec un problème ou un défi: Qu’est-ce qui servira le mieux l’employé – maintenant et à l’avenir? Qu’y a-t-il à apprendre ici? Que faut-il réparer? Les réponses dicteront comment vous abordez la situation. Tenez compte de la croissance de l’employé et / ou de l’équipe et de la manière dont votre réponse affectera leur capacité à performer. Faites confiance à votre instinct tout en étant conscient de vos tendances par défaut. Éclairer les choix: le coaching consiste à aider les gens à reconnaître les choix qu’ils ont devant eux. En faisant cela pour ceux que vous dirigez, vous ne faites pas seulement la lumière sur les angles morts, mais vous contribuez également à développer des compétences de pensée critique. Posez des questions, offrez de nouvelles perspectives, suggérez des options et donnez à l’employé les moyens de choisir le meilleur plan d’action. Ils seront plus susceptibles de s’approprier le travail lorsqu’ils joueront un rôle dans la détermination du plan d’action.
  • Renversez les rôles: demandez à l’employé de VOUS apprendre! Qu’ont-ils fait dans le passé – peut-être dans un rôle antérieur – qui pourrait fonctionner pour cette situation? Libérez les connaissances et l’expérience qui existent déjà et tirez parti de celles-ci pour améliorer la situation actuelle. En faisant cela, vous aidez ceux que vous dirigez à se faire confiance et à prendre des décisions plus confiantes. Comme le dit le proverbe: Donnez un poisson à un homme et vous le nourrissez pendant un jour; apprenez à un homme à pêcher et vous le nourrissez toute sa vie. Cette approche renforce non seulement les compétences et l’engagement de votre équipe, mais vous permet également de former de nouveaux leaders.

Les qualités d’un bon leader

Brené Brown définit un leader dans son livre Dare to Lead comme «quiconque prend la responsabilité de trouver le potentiel des personnes et des processus et a le courage de développer ce potentiel.» Les bons leaders peuvent avoir un impact important non seulement sur leur équipe, mais sur toute l’organisation. Lorsqu’une entreprise entière atteint son potentiel, imaginez ce qui est possible.

Abbie Cooper
As Talent & Culture Coordinator, Abbie is a natural at making Altrum's culture shine through events, activities and programs. Her passion for people and writing make her the perfect guest writer for the Altrum blog! /// En tant que coordinatrice talents et culture, Abbie à un talent naturel pour faire rayonner la culture d'Altrum via des événements, des activités et des programmes pour employés. Sa passion pour les gens et l'écriture font d'elle la parfaite écrivaine invitée du blog Altrum!
Billets récents

Entrez votre recherche et appuyer sur la touche Retour